Alcoolisation et apprentissage des erreurs

Peu de recherches ont examiné les antécédents des conséquences de l’ (vomissements, relations sexuelles regrettées, , pertes de mémoire) chez les étudiants.

C’est l’objet d’une étude, qui a analysé chez des étudiants comment leurs expériences (alcoolisées) impactent leur perception des effets de l’, et comment cette perception impacte leur consommation d’. L’étude a été menée auprès de 303 étudiants, qui ont estimé le nombre de verres nécessaires pour avoir un risque de vivre les expériences précédemment citées.

Les résultats suggèrent que les gros buveurs n’apprennent rien de leurs erreurs, et surestiment la quantité d’alcool qu’ils peuvent boire avant l’occurence d’expériences désagréables.

Source : Marlett et al., J Stud Alcohol, 2006

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>