Economie et gueule de bois

La gueule de bois a des conséquences économiques substantielles. Aucune évaluation n’a été réalisée en France, mais les études réalisées dans le monde mettent en évidence un coût important des lendemains de veille pour la société. Une grande perte économique a été identifiée au travail et en milieu universitaire à cause d’absentéisme, de baisse de productivité et de performance, d’accidents de travail et de conflits interpersonnels. L’absentéisme des jours suivant une consommation d’alcool est un des principaux facteurs du coût engendré.

Une récente étude menée aux Etats-Unis (1) a déterminé que les coûts générés par les travailleurs exerçant leur activité avec la gueule de bois sont supérieurs à ceux générés par les travailleurs buvant pendant la journée de travail et sous l’emprise de l’alcool.

Aux Etats-Unis, il a été estimé que le coût moyen annuel de la gueule de bois était de $ 2000 par adulte ayant un emploi à cause de l’absentéisme et de la baisse de productivité (2).

Au Canada le coût de la consommation d’alcool s’élève à $ 7,5 milliards chaque année, dont $ 1,4 milliards à cause de la baisse de productivité engendrée par les symptômes de la gueule de bois (3).

En Finlande, qui a une population de 5 millions de personnes, plus d’un million de journées de travail sont perdues chaque année à cause de la gueule de bois (4).

Ces données suggèrent que le coût des lendemains de veille est également très élevé en France, et se chiffre vraisemblablement en centaines de millions d’euros.

  • 1 : Frone MR. Prevalence and distribution of alcohol use and impairment in the workplace: a U.S. national survey. J Stud Alcohol. 2006 Jan;67(1):147-56.
  • 2: Stockwell T. Towards guidelines for low-risk drinking: quantifying the short- and long-term costs of hazardous alcohol consumption. Alcohol Clin Exp Res. 1998 Apr;22:63-69.
  • 3: Single E, Robson L, Xie X, Rehm J. The economic costs of alcohol, tobacco and illicit drugs in Canada, 1992. Addiction. 1998 Jul;93(7):991-1006.
  • 4: Järvilehto T, Laakso ML, Virsu V. Human auditory evoked responses during hangover. Psychopharmacologia. 1975 May 28;42(2):173-7.