Les remèdes dangereux

De nombreux consommateurs d’alcool utilisent divers médicaments comme remède contre la gueule de bois. L’aspirine, et l’ibuprofène sont souvent cités.

Pourtant, ces remèdes doivent être pris avec précaution en association avec l’alcool : les AINS (aspirine, ibuprofène,…), en association avec l’alcool, risquent de provoquer des brûlures d’estomac ou des reflux acides (AFSSAPS).

1 adulte sur 5 va également consommer de l’alcool un lendemain de veille comme remède en pensant améliorer son état (1). Cette pratique est particulièrement dangereuse et constitue un comportement à risques.

verre d'eau avec un cachet d'aspirine en effervescence

1 : Etude Creatests, 2010, n=3000 personnes