Performance cognitive et psychomotrice pendant la gueule de bois

Les conséquences de la consommation d’alcool constituent un sujet de plus en plus traité dans le domaine de la santé et du social. Bien que les recherches soient plus concentrées sur les problèmes physiques liés à la consommation d’alcool, un autre thème est également d’actualité, à savoir les effets de la sur le fonctionnement.


Cette brève revue des enquêtes récentes sur la relation entre la gueule de bois d’alcool et la performance psychologique est présentée comme une mise à jour d’une précédente revue des recherches semblables (Stephens et al., 2008). Une recherche bibliographique a généré 75 résultats sur la gueule de bois et la connaissance (et des synonymes) depuis la dernière revue publiée. Cependant, seules 4 parmi ces études ont respecté tous les critères d’inclusion, tels qu’établir un taux d’alcoolémie de 0 pendant le test. En comparant les résultats des ces récentes études et ceux que nous avons vu précédemment, on constate une réelle convergence des résultats. 4 études faites de manière rigoureuse par des laboratoires, 2 moins rigoureuses (sans placébo), et 2 études naturalistiques indiquent une diminution cognitive de l’attention et de la mémoire pendant la gueule de bois. Au regard de cette convergence, les études permettant de comprendre les effets de la gueule de bois devraient maintenant passer d’études évaluant de nombreuses fonctions cognitives à des études évaluant de manière précise les déficits d’attention et de mémoire au moment de la gueule de bois.

Ling et al., Curr Drug Abuse Rev. 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>